Pourquoi allez-vous adorer le frein à rétropédalage ?

Un très bon freinage :
On dit qu'une fois qu'on  a goûté au freinage en rétropédalage, on ne peut plus s'en passer, tout comme les hollandais qui ne jurent que par ce système de frein ... Les premières fois sont parfois un peu périlleuses car les français n'ont pas vraiment l'habitude de freiner avec les pieds en pédalant en arrière, mais une fois le réflexe adopté, il est vrai que l'on redécouvre une sensation de liberté : puisque l'on fait désormais tout aux pieds, on peut se servir davantage de ses mains pour porter des paquets, un parapluie etc. ! Cela finit par nous sembler plus naturel et paraît-il que nous avons de meilleurs réflexes aux pieds, et plus de force en sollicitant nos cuisses plutôt que nos mains. On s'en rend bien compte en descente par exemple : sur de longues distances de freinage, le frein à rétropédalage est beaucoup plus agréable.
Il faut par ailleurs s'habituer à ne pas pouvoir

Pas d'usure :
Le gros avantage du vélo avec frein à rétropédalage (dit aussi "torpédo"), réside dans le fait que le frein est intégré au moyeu de la roue arrière, il est ainsi caché à l'intérieur de la roue. Le frein à rétropédalage n'est donc pas exposé aux intempéries, à la pluie, à la neige, et ne s'use presque pas. En évitant l'usage de câble, il offre un fonctionnement plus durable qu'un frein actionné par une poignée et un câble. Ce système requiert le moins de maintenance possible.
C'est pourquoi le vélo hollandais monovitesse torpédo a la réputation d'être très robuste et de se passer de génération en génération, et qu'il n'est pas rare de voir un de ces modèles âgé de plusieurs dizaines d'années toujours en bon état de fonctionnement.

Un style épuré :
De plus, ne possédant aucun câble visible de l'extérieur, le vélo monovitesse torpédo a un style totalement design, propre et épuré.

Quel dosage ?
Si vous vous posez la question, le frein à rétropédalage a environ le même dosage que les freins au guidon classiques. Nous pouvons freiner à la fois progressivement ou d'un coup sec. Cela dit, le vélo ne possédant qu'un frein arrière par définition, et pas de frein avant, il vaut mieux anticiper davantage votre freinage.

L'ajout du frein avant :
Rappel de la Réglementation française sur le frein avant :
En France, il est conseillé voire obligatoire de rajouter un frein avant sur un vélo avec frein à rétropédalage.
Selon le Décret n°95-937 du 24 août 1995 relatif à la prévention des risques résultant de l’usage des bicyclettes, sous peine d'une amende forfaitaire de 11 €. Le frein à rétropédalage n'étant pas suffisant (il actionne la roue arrière uniquement, or il est obligatoire de disposer d'un frein sur les deux roues du vélo), nous proposons donc en option sur ce site de rajouter un frein à patins avant, monté (à 10 €). Il sera à utiliser en complément du frein à rétropédalage, en cas de freinage d'urgence.

 

•    Comment choisir la taille du cadre de votre vélo ?
•    Pourquoi opter pour un vélo hollandais plutôt qu’un autre ?
•    Pourquoi l'acheter sur mes-vélos-hollandais.com plutôt qu’ailleurs ?
•    Quels sont les réglages à faire après la livraison de votre vélo ?
•    Votre vélo : avec ou sans vitesses ?

•    En cas de rupture de stock ...


Haut de page